Potager dans un jardin privé

Nos conseils pour installer un potager dans votre jardin privé

Pour le plaisir de manger bio et pour disposer de grandes variétés de légumes frais chez soi, il n’y a rien de mieux que d’avoir un potager dans son jardin. Si l’installation d’un jardin potager vous tente, trouvez ici nos précieux conseils.

Lire également : Jardins ouvriers : mode d'emploi

Trouver un petit coin de paradis pour vos futurs légumes

Afin de créer un potager, il faut d’abord trouver son emplacement. C’est l’étape la plus importante. Mais la partie du jardin à utiliser devra aussi répondre à certaines conditions. L’emplacement doit jouir d’un excellent ensoleillement toute l’année et être à l’abri du vent. Ensuite, il faut que le terrain soit plat avec un sol meuble. Néanmoins, si toutes ces conditions ne sont pas remplies, il y a toujours une solution en fonction des spécificités de votre terrain.

Si le terrain ne bénéficie pas entièrement de la lumière du soleil, privilégiez les légumes qui s’épanouissent même dans l’ombre, comme les céleris. Si l’emplacement fait souvent face à des vents violents, vous pourrez minimiser les impacts de ceux-ci en installant des haies tout autour par exemple.

Avez-vous vu cela : Le potager en serre : comment cultiver vos légumes toute l'année

En outre, pensez à trouver un espace ayant un sol qui n’est ni trop calcaire ni trop acide, qui n’est ni sableux ni argileux. Faites analyser la terre de votre jardin par des laboratoires spécialisés pour connaître ses caractéristiques et ses composants. En fonction du résultat, vous aurez la chance de traiter et d’enrichir le sol de votre jardin potager. De plus, grâce à cette analyse, vous pouvez choisir vos légumes en fonction des caractéristiques du terrain. Par exemple, les épinards et les fèves sont à favoriser lorsque la terre est trop argileuse.

Assurer la préparation du terrain

Pour accueillir vos légumes, il faut que le terrain soit bien préparé. Pour cela, il faudra avant tout vous débarrasser des mauvaises herbes ainsi que des éléments pouvant faire obstacle à la plantation, comme des cailloux.

Puis, il faut labourer la terre. Une profondeur de 30 cm suffit. Pour exécuter cette étape, vous aurez besoin d’une bêche. Servez-vous de cet outil pour retourner la terre et lui donner l’occasion d’être bien aéré. Ensuite, il faut l’ameublir et au passage la niveler.

Après, il ne reste plus qu’à fertiliser le sol. Ici, vous pourrez utiliser du compost ou du fumier. Il faut l’étaler sur la terre et attendre que les deux se mélangent. Les engrais vont aider tous les micro-organismes indispensables qui garantiront la croissance des plantes.

Au passage, veillez à ce que le sol soit bien réparti. Si ce n’est pas le cas, servez-vous d’un râteau ou d’un croc pour y parvenir.

Notez que si vous débutez en matière de création de potager, il est préférable de préparer un terrain de 30 m2 à 50 m2 seulement. Année après année, vous serez de plus en plus expérimenté et vous pourrez l’agrandir petit à petit.

Planter les légumes ou autres

Une fois le terrain préparé, l’étape suivante est la plantation de vos légumes préférés. Si vous réalisez cette étape, c’est que vous avez déjà une idée sur la manière d’organiser votre potager. Potager en carré, potager plus classique ou potager esthétique mettant en avant plusieurs couleurs ? S’il le faut, faites un dessin de la forme du potager dans votre jardin privé et créez un bon mixage de cultures. C’est après que vous passerez à l’étape de la plantation.

Ici, vous pourrez soit semer soit planter. Cette deuxième option est faite pour ceux qui manquent de patience et qui veulent avoir la récompense de leurs efforts très vite. Toutefois, si c‘est pour la première fois que vous comptez installer un potager dans votre jardin privé, le mieux est de choisir des légumes que l’on peut cultiver facilement, comme les salades, les tomates, etc. Le choix est vaste. Diversifiez alors vos légumes autant que possible, en fonction bien évidemment de la surface de votre terrain.

Vous pourrez également planter du thym ainsi que d’autres plantes aromatiques. Il y a aussi les fruits. Lorsqu’ils pousseront, ils procureront une bonne esthétique au lieu, ce qui ajoutera sûrement une plus-value à votre maison.

Soulignons que ce potager pourra même contribuer à votre bien-être, car jardiner peut minimiser le stress et favoriser le calme et la détente.

Il est à noter que diversifier sa culture est très tentant, mais il faut savoir que ce ne sont pas toutes les espèces qui peuvent s’épanouir ensemble. Certaines espèces entravent la croissance des autres. C’est ce qui se produit par exemple, lorsque les carottes et le fenouil se retrouvent côte à côte. Par contre, il y a certaines variétés qui aident les autres espèces. Le poireau protège la carotte des mouches, par exemple.

Puis, l’installation d’un potager se repose sur de bons équipements et un matériel complet. Il faut donc vous équiper des outils essentiels, comme la fourche qui servira à mélanger la terre et le compost, le râteau, une bêche, le sécateur, l’arrosoir, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *